Textes

Capture clip Les Grands Hommes de l'Inconnu

 

Juliette

 

Petit coeur en éveil, innocent

Sous des couettes blondes un rire dansant

 

Dans ses yeux tant de merveilles

Mais tant de rêves en sommeil

 

Elle connaît les oiseaux mais n’entend plus

Que les marteaux-piqueurs dans la rue

 

Parfums d’essence, de poussière

Où est celui de la terre ?

 

Juliette voudrait vivre ici-bas

Son coeur au-delà

 

Petit coeur en éveil, si charmant

De l’inquiétude en germe, pourtant

 

Elle se raccroche aux étoiles

Mais cueille des fleurs sans pétales

 

Des crayons de couleur pour sublimer

Ce monde qui l’entoure, gris, abîmé

 

Elle cherche la clé des champs

Mais que sont-ils maintenant ?

 

Juliette voudrait chanter plus haut

Ses frêles idéaux

 

Petit coeur en éveil, insouciant

Mais face à ce gâchis, si conscient

 

Elle se raccroche aux images

Mais plus rien derrière la page

 

Elle voudrait faire changer tous ces grands

Mais ils lui répondent en souriant

 

Coulent les larmes de suie

D’un avenir indécis

 

Juliette voudrait revoir le jour

Et vivre d’amour

 

Vite, va courir dans la neige

Avant d’être prise au piège...

Les grands hommes de l'inconnu

 

Les grands hommes de l’inconnu
Vont en mer sans faire de vagues
Sur leur barque nul n’a vu
D’armes de gloire ni de rage

D’autres cherchent les tempêtes
Et à les avoir vaincues
Puis demeurent dans les têtes
Comme héros de la vertu

Les grands hommes de l’inconnu
Vont au bout de leur voyage
Et par les sentiments mus
Emmènent leur entourage

En chantant leur sérénade
À ce monde tant et plus
Pour de tendres escapades
Au pays de leur vertu

 

Leur sourire est aquilon
Et leur parler un torrent d’or
Je pense à ce tendre filon
Quand l’espérance en moi s’endort

Leur œuvre est un chaud rayon
Leur amitié un lit d’honneur
Et je n’oublie pas leur chanson
Celle des Grands Hommes du Bonheur

 

Les grands hommes de l’inconnu
Nous font la vie bien plus belle
Par le flux et le reflux
De leur écume fidèle

D’autres dans leur tour d’ivoire
Cherchent à noircir des pages
Et restent dans les mémoires
Comme les rois du partage

Les grands hommes de l’inconnu
Font de la vie une fête
Il y a des coeurs qui l'ont vu
Et qui toujours le répètent

Pensée à tous ces héros
Du bonheur de tous les jours
Qui savent en leurs calmes eaux
Distiller tous leurs atours

 

Leur sourire est aquilon
Et leur parler un torrent d’or
Je pense à ce tendre filon
Quand l’espérance en moi s’endort

Leur œuvre est un chaud rayon
Leur amitié un lit d’honneur
Et je n’oublie pas leur chanson
Celle des Grands Hommes du Bonheur

 

Les grands hommes de l’inconnu
Partiront sans une trace
Comme l’empreinte d’un pied nu
Sur le sable blanc s’efface

D’autres déplacent les dunes
Refont tout le paysage
Puis ils décrochent la lune
Laissant la nuit sans la Sage

Les grands hommes de l’inconnu
Devraient bien n’être pas moindres
Ils souhaitent la bienvenue
À qui voudraient les rejoindre

Car cette empreinte fugace
N’en peut pas moins prospérer
Quand se multiplient les traces
Elles se muent en un sentier

 

 

Love is LOL

 

Je t'aime le premier soir

Dans deux s'maines au revoir

Love is LOL

 

T'as un gros nez j'te jette

Demain je fais la fête

Love is LOL

 

Gros bisous, chou, j't'adore

Mais faut m'attendre encore

Love is LOL

 

J'sais pas c'que j'veux mon ouch'

Mais r'joins-moi sous la douche

Love is LOL

 

Cupidon rate parfois sa cible

Une flèche en l'air et c'est foutu

Mais à cœur vaillant rien d'impossible

Alors tentons encore, veux-tu?

 

J'te montre que t'as tort

Surtout aie des remords

Love is LOL

 

J'te hurle au téléphoneCapture normal 4

Qui premier s'ra aphone?

Love is LOL

 

J'vais parfois voir ailleurs

J'vois pas pourquoi tu pleures

Love is LOL

 

J'te crache à la figure

J'te jette au pied du mur

Love is LOL

 

Aphrodite en tient parfois une couche

S'enferme trop dans sa coquille

Mais il arrive qu'on puisse faire mouche

Alors j'insiste : qui m'aime me suit!

 

Des guilis sous la couette

Capture normal 2

Nouvelles galipettes

Love is LOL

 

Des fous-rires le dimanche

Et faire de l'accrobranche

Love is LOL

 

Taquineries les plus bêtes

Et télé-cacahouètes

Love is LOL

 

Oublie larmes et soupirs

Et fais-moi un sourire

Love is LOL

 

Éros a plus d'une corde à son arc

On peut avoir tout après rien

Si toi aussi enfin tu débarques

Rejoins-moi et on rira bien!

 

Love is LOL!

Love is LOL

Summer love

 

Tes mains jouent sous la table

Et recherchent les miennes

Ton absence m'accable

Je veux que tu reviennes

 

Le ciel semble, si vaste, comme nous appartenir

Bleu qu'on veut ne jamais voir finir

 

Baisers volants volés

Pour se cacher des autres

Tout l'été m'habiller

Instantane 6 23 02 2013 15 47

De ces sourires: les nôtres

 

Un clin d'oeil dans le noir

Pour se dire au revoir

 

Je rêve d'un Summer Love

Tu serais mon soleil

Je rêve d'unSummer Love

Summer Summer Love

 

Je rêve d'un Summer Love

Tu combles mon coeur et mes sens

Je rêve d'un Summer Love

Summer Summer Love

 

Cette folle douceur

Est un cadeau si tendre

Peut-être le bonheur

A la clé est à prendre

 

Les sentiments qui naissent conduisent à l'impatience

Rêver pour construire plus qu'une romance

 

Dans ton regard complice

Je puise mes espoirs

Tout l'hiver que je puisse

Ton sourire émouvoir

 

Tendresse d'un matin

Et penser à demain

 

Je rêve d'un Summer Love

Tu serais mon soleil

Je rêve d'un Summer Love

Summer Summer Love

 

Je rêve d'un Summer Love

Tu combles mon coeur et mes sens

Je rêve d'un Summer Love

Summer Summer Love

Êtres de chair, êtres de pierre

 

Derrière les vitres tous ces gens1313398586 small

Êtres de pierre pour un instant

Imagination vagabonde

Qui se pose sur tout le monde

Tant de visages à observer

Tant de petits coeurs à guetter

 

Cachent une douleur

Ou cachent un rire

C'est un bonheur de leur sourire

Les ranimer pour un instant

Se prouver qu'ils sont bien vivants

 

Destins fragiles, emprisonnés

Dans ces vitres, à ne pas briser

Partage d'un trajet éphémère

Redevenir être de pierre

Tant de rencontres insoupçonnées

Tant d'êtres de chair à aimer

 

Le temps d'une heure

Ou d'un soupir

C'est un bonheur

De leur sourire

Les ranimer pour un instant

Se prouver qu'ils sont bien vivants

 

Quand on est à destination

Juste le temps d'une chanson

On ne pense pas les revoir

Chacun sa vie et son histoire

Tant de chemins à parcourir

Tant de sentiers par où partir

 

Un chant, un pleur

Un souvenir

C'est un bonheur

De leur sourire

Les ranimer pour un instant

Se prouver qu'ils sont bien vivants...

 

Un chant, un pleur

Un souvenir

Mais quel bonheur

De leur sourire

Les ranimer pour un instant

Se prouver qu'on est bien vivant...

Clown chagrin

 

Chaque soir, le clown amuse les enfants

Il fait le pitre avec les ours, les éléphants

Un seau d'eau sur la tête, ou bien une grimace

Le public l'applaudit bien fort quoiqu'il fasse

 

Chaque soir il part avec les bravos

Mais c'est le coeur lourd qu'il s'en va du chapiteau

Qui le connaît donc derrière son masque blanc?

Il rentre et personne ne l'attend...

 

Clown chagrin

Vaguement vivant

Nez rouge et maquillage

Il amuse tous les âges

Mais personne n'est là

Pour se soucier de lui

Il est si drôle, voilà

Oui mais si seul aussi

 

Chaque soir, personne n'est là pour l'attendre

Chaque soir, personne pour lui dire des mots tendres

Chaque soir, personne  pour rire avec lui

Et dans sa roulotte, le clown se détruit

 

Chaque soir, son reflet qui semble se moquer

C'est sûr, de solitude il va suffoquer

Les larmes coulent alors sur son maquillage menteur

Petits sillons de vérité sur peau poudrée

 

Refrain

 

Un beau soir, le clown ne viendra pas...

Personne ne comprendra pourquoi

Un beau soir, les ours seront seuls sur la piste

Le cirque aura perdu un artiste.

 

Refrain

Dsc00594 copie

Tous les textes sont sur bandcamp.com et dans le livret de l'album.

Ajouter un commentaire

 
×